auverg

 

Settres anglais
(English setter)

Portrait de race

Nos chiens

Les portées pranifiés

Les portées actuelles

L´histoire d´elevage de cette race

 

 

Ce n'est qu'en 1825 qu'Edward Laverack commença un programme d'élevage sélectif pour stabiliser le type uniforme de ces chiens. Purcell Llewellin, aussi un éleveur, le succéda et continua le travail pour développer la race donc la performance serait aussi bonne dans les champs que dans les concours. Ces deux éleveurs sont accrédités pour le développement de cet élégant chien de chasse qui fut connu comme le "English Setter", et qui fut établi en Grande-Bretagne et outre-mer avant 1900.


Standard F.C.I. N°2 / 07.09.1998 / F

TRADUCTION: Prof. R. Triquet.

ORIGINE: Grande-Bretagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR: 24.06.1987.

UTILISATION: Chien d’arrêt.

CLASSIFICATION F.C.I.: Groupe 7 Chiens d’arrêt.
Section 2.2 Chiens d’arrêt britanniques et irlandais, Setter. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL: De taille moyenne, pur dans ses lignes, élégant dans son aspect et dans ses allures.

COMPORTEMENT / CARACTERE: Très actif et doué d’un sens aigu de la chasse. Extrêmement amical et doué d’un bon caractère.

TETE: Portée haut, longue et sèche, sans exagération.

REGION CRANIENNE:
Crâne: Ovale d’une oreille à l’autre, offrant une grande capacité céphalique. La protubérance occipitale est bien marquée.
Stop: Bien marqué.

REGION FACIALE:
Truffe: Elle doit être noire ou de couleur foie, selon la couleur de la robe. Narines largement ouvertes.
Museau: Assez carré et d’une hauteur moyenne ; sa longueur, du stop à l’extrémité de la truffe, doit être égale à celle du crâne, de l’occiput aux yeux.
Lèvres: Elles ne doivent pas être tombantes
Mâchoires/dents: Les mâchoires, de longueur presque égale, sont fortes et présentent un articulé régulier et complet en ciseaux, c’est-àdire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit; elles sont implantées à l’aplomb des mâchoires. La denture complète est souhaitable.
Yeux: Brillants, doux et expressifs. La couleur va de noisette à marron foncé; plus les yeux sont foncés, mieux cela vaut. L’oeil plus clair est acceptable seulement chez les « liver belton » (marron et blanc). L’oeil est de forme ovale; il n’est pas saillant.
Oreilles: De longueur moyenne, attachées bas ; elles tombent contre les joues en formant des plis bien dessinés. L’extrémité est veloutée; la partie supérieure est garnie d’un poil fin et soyeux.

COU: Le cou est assez long, musclé et sec, légèrement galbé dans son profil supérieur et nettement dessiné dans sa jonction avec la tête. Vers l’épaule, il est plus fort et très musclé. Il n’a jamais de fanon ni de peau lâche au niveau de la gorge ; son aspect est élégant.

CORPS: De longueur modérée.
Dos: Court et horizontal.
Rein: Large, légèrement harpé, fort et musclé.
Poitrine: Bien descendue dans la région sternale ; elle est bien haute et large entre les omoplates. Les côtes sont bien cintrées ; les dernières côtes sont longues, si bien que la chien a une bonne profondeur de poitrine.

QUEUE: L’attache de la queue est presque au niveau du dos. De longueur moyenne, ne dépassant pas le arret, elle n’est ni en tirebouchon ni nouée. Elle est légèrement incurvée ou en cimeterre mais sans tendance à se recourber vers le haut. Le drapeau ou bannière pend en longues franges. Les franges partent généralement un peu plus bas que l’attache de la queue et elles augmentent de longueur jusqu’au milieu puis, graduellement, elles diminuent vers l’extrémité. Les poils sont longs, brillants, doux et soyeux, ondulés mais non bouclés. La queue est active et fouaille en action ; elle est portée dans un plan qui ne dépasse pas le niveau du dos.

MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS :
Epaules:
Bien disposées obliquement vers l’arrière.
Coudes: Bien descendus contre le corps.
Avant-bras: Droit et très musclé avec une ossature arrondie.
Métacarpe: Court, fort, rond et droit.

MEMBRES POSTERIEURS: Le membre postérieur est bien musclé, y compris la jambe ; il est long de la jambe au jarret.
Cuisse: Longue.
Grasset: Bien angulé.
Jarret: Ni en dehors ni en dedans ; il est bien descendu.

PIEDS: Les pieds sont pourvus de bons coussinets avec des doigts bien cambrés et serrés, protégés par le poil qui pousse entre eux.

ALLURES: Allure franche et harmonieuse, suggérant vitesse et endurance. Les jarrets jouent librement, évélant la puissante impulsion donnée par l’arrière-main. Vus de derrière, la hanche, le grasset et les jarrets sont sur la même ligne. La tête est naturellement haute.

ROBE
POIL:
Le poil, à partir de la région postérieure de la tête au niveau des oreilles, est légèrement ondulé mais pas bouclé, long et soyeux, ce qui est le cas du poil du setter en général. Les culottes et les membres antérieurs presque jusqu’aux pieds sont bien garnis de franges.

COULEUR: Noir et blanc ( blue belton), orange et blanc (orange belton), citron et blanc (lemon belton), marron et blanc (liver belton) ou tricolore, c’est-à-dire noir, blanc et feu ou marron, blanc et feu, toutes robes sans lourdes plages de couleur sur le corps. On préfèrera les robes mouchetées ou truitées de toute part.

NOTE DE LA COMMISSION DES STANDARDS
« Belton » est le terme spécial employé pour décrire la moucheture ou truiture caractéristique de la robe du Setter Anglais. Belton est un village du Northumberland. Ce terme a été crée et répandu par le livre sur les Setter Anglais écrit par Mr. Edw ard Lavarack, l’éleveur qui a exercé une influence prépondérante sur l’aspect actuel de la race.

TAILLE: 65 à 68 cm pour les mâles et 61 à 65 cm pour les femelles.

DEFAUTS: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

LE STANDARD DE TRAVAIL DU SETTER ANGLAIS LE GALOP
est ample, aisé, élégant, rapide, ni nerveux ou impétueux, mais fluide et souple, rasant et près de terre. Le dos demeure horizontal apparemment immobile.
La queue est portée dans le prlongement de la colonne vertébrale, sans fouailler, avec tendance à être basse, en forme de cimeterre. Dans les changements d'allure, elle peut varier d'altitude notamment se relever dans les ralentissements.

LE PORT DE TETE
est dans le prolongement de la ligne du dos ou légèremtnt au-dessus. Chez les sujets ayant un port de tête légèrement en "marteau", ce défaut devient véniel et purement inesthétique si l'excellente position du cou compense.
La tête est mobile et toujours en recherche d'émanation pouvant entraîner un changement de direction.

LA QUETE
du Setter Anglais est naturellement croisée, ample, permetant une exploration subtile du terrain mis à disposition. Le dressage permet d'amplifier sont étendue. La quête du Setter Anglais n'est pas rectiligne ou rigide. Elle relie en serpentant légèrement avec facilité et intelligence, les deux points extrêmes des lacets.

L'ARRET
Lorsque le Setter Anglais entre dans le champ d'une émanation, tout son corps s'abaisse encore plus près du sol. Seules sa tête et sa truffe restent hautes et au-dessus de la végétation. Il remonte alors dans le cône d'émanation, parfois par petites foulées rapides et saccadées, le plus directement possible, en ralentissant son allure, prudent et soupçonneux, mais muscles contractés, par une tension extrême, tel un félin, cherchant par cette action insidieuse, à s'approcher au plus près du gibier. S'il se rend compte de l'abscence du gibier, il reprend alors sa quête et son galop habituels. Si, par contre, il s'assure de la présence du gibier, il ralentit de plus en plus et se tétanise à l'arrêt, le masque expressif, l'oeil étincelant, la queue tendue suivant la ligne du rein, mais plus haute et un plus plus arquée que dans le galop. Si la remontée du point est longue, l'arrêt peut être haut car amorcé de très loin. Par contre, une émanation plus proche et plus subite provoquera un arrêt beaucoup plus rasant et près de terre.. L'action féline, basse et rampante, s'observe particulièrement en terrain découvert lorsque le Setter Anglais à peur d'être vu du gibier. Par contre, par vent favorable dans une végétation suffisement dévellopée, l'arrêt peut être debout avec des articulations à peine fléchies.

LE COULE
est une des caractéristiques de la race. Quand le gibier se défile en piétant (ou après l'arrêt sur ordre du conducteur), le Setter Anglais le suit (ou s'en approche) dans une reptation exceptionnelle concentrant toute sa volonté à ne pas perdre le contact afin de le bloquer (ou se faire voir) tel un félin.

LE PATRON
du Setter Anglais est à l'image de sa personnalité: fluide, souple et souvent dans le style de ses arrêts.

 

 

   
stenatkaknihakontaktenglishdeutsch