auverg

 

Braque
d´auvergne
(Braque d‘Auvergne)

Portrait de race

Nos chiens

Les portées pranifiés

Les portées actuelles

L´histoire
d´elevage de cette race

 

 

HISTORIQUE
Origines incertaines qui remonteraient selon certains au Moyen-âge, où les Templiers l'auraient ramené de croisade. Selon d'autres, ce sont les Chevaliers de Malte qui l'auraient introduit en France à la fin du 18ème siècle. Il est probable que la race descende du vieux Braque français et de croisements successifs, en particulier avec le Pointer. Les premiers éleveurs en furent des Auvergnats et c'est pour cette raison que ce nom lui a été attribué au fil des siècles.

STANDARD DE TRAVAIL
Source: Réunion des Amateurs du Braque d'Auvergne

Le Braque d'auvergne est un chien d'arrêt continental d'origine française.

SON ALLURE HABITUELLE DE CHASSE EST UN GALOP "ÉCONOMIQUE", légèrement basculant, à la foulée courte mais au rythme soutenu, qui lui confère son endurance notoire.
Ce galop pourra faire place au trot à l'occasion d'un changement de densité de végétation, pour longer un obstacle, vérifier ou remonter une émanation et dans ces circonstances un fouet agité n'est pas une anomalie.

SA QUÊTE "CONTINENTALE" D'ÉTENDUE MOYENNE, devra, sans être mécanisée, lui permettre de bien explorer le terrrain.
Compte tenu de sa faculté à garder facilement le contact avec son conducteur, la densité de la végétation influe tant sur l'amplitude et la profondeur de sa quête que sur ses allures.
Cette faculté l'amène aussi à interroger quelquefois son conducteur, mais les interrogations devront rester discrètes. En fait sa quête est surtout caractérisée par le sérieux et l'application dans la recherche et le contrôle des émanations qu'il peut cependant remonter avec décision.

SON PORT DE TÊTE EST DANS LE PROLONGEMENT DU DOS
et légèrement en marteau. Les contrôles au sol, s'ils sont brefs et justifiés ne sauraient être considérés comme une faute.

SON ARRÊT DEBOUT, ferme mais non cataleptique, se matérialise par des attitudes différentes selon le gibier, la nature du terrain, la manière dont l'émanation a pu être perçue et de la distance par rapport au gibier, allant des membres tendus et tête haute aux membres demi-fléchis et cou tendu.Il sera suivi d'un coulé à l'ordre généralement prudent.

Le Braque d'Auvergne, apprécié pour sa polyvalence et sa facilité d'adaptation, est avant tout un chien d'arrêt de chasse pratique et que l'on soit Eleveur, Conducteur ou Juge, il ne faut jamais perdre de vue que ses Amateurs sont surtout attachés à son EFFICACITÉ.

STANDARD
N° 180 du 07.08.1998.

ASPECT GÉNÉRAL
Chien puissant et fortement membré, osseux sans trop de lourdeur, conservant malgré un type braque très caractérisé une certaine légèreté et un cachet d'élégance à laquelle contribue la richesse de sa robe. La densité des tissus et la puissance du système musculeux indiquent un chien actif et d'une grande robustesse.
Taille: Mâle de 57 à 63 cm. Femelle de 53 à 59 cm.
Dans les deux cas, tolérance de -1 cm ou +2 cm.
En exposition, seules la fourchette 57-63 pour les mâles et 53-59 pour les femelles pourront recevoir le qualificatif "excellent"
Poids: De 22 à 25 kg (donné ici à titre indicatif).

ROBE
Peau: Assez fine, plutôt lâche sans exagération, truitée blanche ou noire.
Poil: Court, pas trop fin, jamais dur, brillant.
Couleur: Deux robes sont admises:
- Claire blanche avec plaques noires et mouchetures plus ou moins nombreuses.
- Foncée dite charbonnée, produite par le mélange du blanc et du noir; le noir, plus abondant, donne le ton gris charbonné à la robe.
La couleur à rechercher est la robe à fond blanc avec plaques d'un noir bleu, les mouchetures noires assez nombreuses. Les grandes taches et les mouchetures ont sur tout leur pourtour un liseré donnant un reflet bleu qui ressort par le mélange intime du poil noir, bleu et blanc. La tête doit être marquée régulièrement de noir, de façon à ce que les deux yeux se trouvent placés dans le noir; liste blanche ou bleue.

TÊTE
Le tête doit être longue, la cassure pas trop accentuée, la truffe attachée dans le prolongment du chanfrein; les lèvres, assez fortes, donnent l'apparence de babines suffisantes pour établir un museau carré.

Région crânienne
Crâne: Ovale dans la partie postérieure; front développé sans exagération, sans excès de largeur. L'arcade sourcilière est bien accusée.
Stop: Le crâne se relie au chanfrein par une cassure marquée, mais pas trop accentuée.
Région faciale
Truffe: Toujours noire, assez forte, brillante, avançant un peu plus que le devant des lèvres. Narines bien ouvertes attachées dans le prolongement du chanfrein.
Chanfrein: Assez long, droit.
Lèvres: Assez fortes, bien descendues, formant un museau bien carré.
Mâchoires/Dents: Les mâchoires doivent être assez fortes, d'égale longueur, les dents fortes et blanches.
Yeux: De bonne grandeur, bien enchâssés dans l'orbite, de couleur noisette foncé avec une expression de regard franche Les paupières doivent être noires et ne pas laisser voir la conjonctive.
Oreilles: Elles doivent être attachées bas au niveau de la ligne de l'oeil, assez en arrière de façon à bien dégager la rotondité du crâne. La peau est souple, légère, brillante et satinée. Un peu papillotées, assez longues, mais sans exagération, les oreilles le paraissent plus qu'elles ne le sont réellement en raison de leur point d'attache assez bas. Elles encadrent bien la tête sans trop s'en écarter.

COU
Il doit être plutôt long, assez fort, surtout à sa jonction aux épaules; légèrement galbé; un léger fanon est à rechercher mais sans exagération.

CORPS
Garrot: Bien sorti.
Dos: Court et droit.
Rein: Court, légèrement arqué, large et bien musclé.
Croupe: Large, osseuse et pas trop avalée. La pointe des fesses est légèrement saillante, puissante et bien musclée.
Flanc: Plat et légèrement relevé.
Poitrine: Bien descendue, au moins jusqu'au niveau du coude; le poitrail est moyennement large et proportionné à la profondeur. Les côtes sont arrondies sans exagération.

QUEUE
Attachée presque dans la ligne du dos et portée horizontalement, de grosseur moyenne. Ecourtée des deux tiers environ, la longueur à rechercher est entre 15 et 20 cm.

MEMBRES ANTÉRIEURS
Ils doivent être droits; les articulations doivent être larges et fortes, l'ossature bien développée.
Épaules: Assez obliques, bien musclées sans lourdeur, bien dégagées dans leurs mouvements.
Coudes: Bien descendus sans déviation en dehors.
Avant-bras: Forts et musculeux.
Métacarpe: Droits, courts et forts.

MEMBRES POSTÉRIEURS
Arrière-main puissante. L'ossature et les articulations sont robustes.
Cuisses: Fortement musclées, assez longues, bien gigotées.
Jarret: Vigoureux, pas trop coudé.

PIEDS
Ils doivent être assez courts, entre le pied dit "de lièvre" et celui dit "de chat", compacts, les doigts serrés, les ongles gros et courts, les coussinets durs et résistants; ils ne doivent être déviés ni en dehors ni en dedans.

DÉFAUTS
Tout écart avec ce qui précède serait considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de la gravité.
- Tête: trop courte, chargée en joue (défaut fréquent), trop large. Nez pointu.
- Crâne: étroit, plat, trop large, pariétaux trop développés.
- Cassure pas assez ou trop accentuée.
- Truffe: de teinte indécise; marques de ladre; pincée, petite, attachée trop haut et relevée.
- Chanfrein: trop court, relevé ou busqué.
- Lèvres: trop fines, trop lourdes, trop courtes, formant sous la truffe un museau pointu.
- Mâchoires: mâchoires de longueur inégale, prognathisme supérieur ou inférieur, dents mal rangées ou cariées.
- Yeux: trop petits ou trop saillants, trop clairs, trop enfoncés; ladre aux paupières; conjonctive apparente, cils blancs.
- Oreilles: attachées trop haut, à plat, épaisses, trop courtes, portées trop en arrière ou trop accolées à la tête, portées en avant et non papillotées.
- Cou: trop court, empâté, trop léger, avec trop de fanon.
- Dos: trop long, creux.
- Rein: plat, ensellé, grêle ou faible.
- Croupe: trop droite, trop avalée, trop grêle, trop large. Pas assez musclée, la pointe des fesses trop saillante.
- Poitrine: poitrail trop large ou trop étroit. Poitrine pas assez profonde, creusée sous les bras, ne descendant pas au moins jusqu'au coude; côtes plates et fausses côtes pas assez longues.
- Queue: portée verticalement, attachée trop haut ou trop bas, trop grosse, coupée trop courte; la queue laissée longue n'est pas un défaut grave, mais la queue écourtée est recommandée.
- Épaules: trop droites ou trop obliques, trop serrées ou trop minces, trop chargées et lourdes, ouvertes en dehors.
- Membres antérieurs: ossature grêle, aplombs défectueux; les coudes en dehors; les métacarpes courbés, déviés en dehors ou en dedans ou longs.
- Membres postérieurs: cuisses plates, grêles, manquant de muscles, grassets ouverts et portés en dehors pendant l'action; jarrets trop coudés ou trop étroits, serrés; métatarses longs.
- Pieds: pieds larges, écrasés; doigts trop longs, écartés, trop fins; portés en dehors ou en dedans pendant l'action.
- Peau: trop grosses, trop épaisse ou trop fine, trop adhérente.
- Poil: trop fin, trop gros, trop long.
- Couleur: robe trop blanche, absence de moucheture, tête marquée irrégulièrement et laissant un oeil dans le blanc.

DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES
- Nez double.
- Queue courte et cassée de naissance.
- Ergots.
- Couleur: taches feu; marques de nuance pain brûlé aux joues; les chiens ayant des marques franchement feu ou marron seront éliminés sans récompenses, ceux ayant seulement des apparences de reflets pain brûlé pourront, si le type et leur qualité le permettent, obtenir, surtout dans les classes de jeunes, des mentions, sans toutefois prétendre aux prix.

N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

   
stenatkaknihakontaktfrenchenglishdeutsch